Infoparks.com sur FacebookInfoparks.com sur Twitter
Infoparks App sur iTunes
S.E.C.A.S.

FRANCE

SECAS
Parc zoologique de Paris
53, avenue de Saint-Maurice
F-75012 PARIS
FRANCE
Tél : (33) 1 44 75 20 80
Fax : (33) 1 43 43 54 73
E-mail : secas@free.fr
Www : secas.free.fr

MON FILLEUL EST UN OUISTITI A TOUPETS BLANCS

Si la Société d'Encouragement pour la Conservation des Animaux sauvages (SECAS) a un nom à rallonge, il a au moins le but d'afficher clairement les intentions de ses instigateurs. La SECAS, née au début des années 90, est en fait une émanation de la Société des Amis du Zoo, créée en 1936.
Plus précisément, elle s'est donnée pour but de veiller au bien être des animaux des parcs zoologiques du Muséum National d'Histoire Naturelle, à savoir : la Ménagerie du Jardin des Plantes, le Parc zoologique de Paris, le Parc ornithologique de Clères (près de Rouen) et la Réserve de la Haute-Touche (dans l'Indre). De plus, elle entend sensibiliser le public à la mission de préservation des espèces sauvages en voie de disparition à laquelle participent ces structures.
Si cette définition de la mission de la SECAS est un peu pompeuse, son action dans la réalité n'en est pas moins très concrète : 159 mètres de cordage pour la Singerie de la Ménagerie, deux niches pour les guépards, un chalet pour les kangourous. Ou encore : des os en nerfs de bœufs pour les loups, un tronc à miel pour les ours bruns, des jouets pour les babouins, les lémuriens et les perroquets, 700 mètres carrés de filet de pêche pour les jeux des singes. Ou enfin : des stores pour la Nurserie de la Ménagerie du Jardin des Plantes pour le confort des bébés singes et deux piscines au Parc zoologique de Paris pour deux tigresses qui souffraient de la chaleur en été.
Bref, tout est fait pour le confort de ces gentilles bébêtes. Mais il faut bien financer de telles actions. Et c'est ce point qui fait toute l'originalité de la SECAS.

UN FINANCEMENT ORIGINAL

Original, voire ingénieux, car le système adopté pour récolter des fonds a l'avantage de remplir tout à la fois les deux missions de la SECAS : le bien-être des animaux et la pédagogie auprès du public. Jugez plutôt.
Bien sûr, la SECAS fait appel au sponsoring. Bien sûr une partie des revenus issus des entrées aux parcs concernés alimente les caisses de l'association. Mais le gros de son financement relève d'un système de parrainage.
Toute personne, adulte ou enfant, peut devenir, pour quelques euros, le parrain d'un animal d'un des parcs. Le système est même étendu aux classes. Ainsi, si votre petit dernier en pince pour les éléphants, il pourra devenir le parrain de la belle asiatique Nina. Si votre épouse regrette de ne pas s'être mariée à un orang-outan, elle pourra prendre Solock sous sa coupe. Quant à toi, fier instituteur, si tu as l'intention de faire travailler tes jeunes élèves sur le tigre, ta classe peut toujours parrainer Rangoon.
En échange de ce parrainage, outre la satisfaction de participer à l'amélioration du quotidien des animaux, de nombreux avantages. Avec la carte SECAS, l'entrée est gratuite dans les quatre parcs cités plus et des tarifs réduits sont appliqués sur de nombreux autres sites. La carte vaut également abonnement à la Lettre de la SECAS, qui délivre chaque trimestre les dernières nouvelles des parcs et, pour les plus jeunes, au journal de Petits amis des animaux sauvages. Pour les classes marraines, une visite guidée d'un parc est prévue en début d'année scolaire.
Pédagogie, responsabilisation des plus jeunes et, bien sûr, financement de l'association : qui dit mieux ?

Le 12/04/2002


Retour
Copyright © 2000-2014 Infoparks.com Tous droits réservés.