Infoparks.com sur FacebookInfoparks.com sur Twitter
Infoparks App sur iTunes
Focus

NIGLOLAND
FRANCE, CHAMPAGNE-ARDENNE

NIGLOLAND TOUTE MA VIE J'AI RÊVÉ
D'AVOIR LES JAMBES EN L'AIR


Les bonnes vieilles montagnes russes, attraction phare des amateurs de frissons, connaissent de nombreuses déclinaisons destinées à augmenter nos sensations. On nous a mis dans le noir, on nous soumis à des forces de 4 G, à des vitesses de 100 km/h. Et aujourd'hui on va même jusqu'à nous suspendre dans les airs ! Jusqu'alors, les Grands 8 suspendus n'étaient représentés qu'en dehors des frontières hexagonales... Grâce à Nigloland, on peut désormais s'y essayer en France. C'est ce que nous avons fait pour vous
Le Bat Coaster - c'est son nom - élève fièrement sa structure métallique jaune et bleue dans le ciel de Nigloland. Dès la station d'embarquement, on remarque l'incongruité : plutôt que de prendre place dans un wagonnet, on est invité à s'asseoir dans un siège équipé d'une barre de sécurité, qui laisse nos jambes pendre dans le vide. Autrement dit, le rail du coaster est au-dessus de nos têtes. Eh oui : force est de constater qu'on est bel et bien "suspendu" !
C'est bien ce qui fait l'originalité de cette attraction due au constructeur italien Pinfari, car pour le reste, on s'apprête à emprunter un parcours relativement classique pour un coaster. Mais c'est notre position atypique qui fait toute la différence : les sensations sont vraiment nouvelles. Sur les quelque 400 mètres de rail, parcourus à près de 70 km/h, notre préférence va sans conteste au premier tiers du parcours. Notre siège suspendu, qui comprend deux places, s'élève lentement au sommet du Bat Coaster, nous offrant par là même un superbe panorama du parc et, au-delà, de la campagne environnante. Le calme avant la tempête.

IMPRESSIONNANT MAIS FLUIDE

NIGLOLAND Parvenu au point culminant, on dévale soudainement un long virage abrupt, puis, emporté par l'élan, on enchaîne deux loopings en vrille. Qu'on nous comprenne bien : comme dans tous les loopings on a la tête en bas mais la différence, c'est qu'on a en plus les jambes en l'air !
Pour le reste, on est gratifié de virages, plus ou moins serrés, plus ou moins relevés, appréhendés d'un façon inédite, ne serait-ce que parce qu'on ne voit pas le rail, ne serait-ce que parce qu'on a le réflexe un peu absurde de replier nos jambes à chaque boucle, de peur qu'elles ne rencontrent la structure du coaster. Etonnant.
Petit conseil du chef : les sensations sont différentes selon qu'on est en tête ou en queue de peloton... Du coup, deux tours (au moins) s'imposent pour que l'expérience soit totale...
Mais si cette attraction déclenche une belle montée d'adrénaline, elle n'en reste pas moins accessible au plus grand nombre : on est soumis à de fortes sensations, mais on n'est pas malmené, car si elle est folle, cette course donne aussi l'impression d'une grande fluidité.
C'est pourquoi, dès lors qu'on dépasse les 140 cm, le Bat Coster est à essayer de toute urgence.


Découvrir NIGLOLAND

Le 25/04/2002


Retour
Copyright © 1998-2018 Infoparks.com Tous droits réservés.