Infoparks.com sur FacebookInfoparks.com sur Twitter
Infoparks App sur iTunes
Focus

SIX FLAGS BELGIUM
BELGIQUE, BRABANT

LES SIX COASTERS EN TEST

Oui, bien sûr, le Royaume-Uni est le paradis européen des roller-coasters. Pourtant, de l'autre côté de la Manche, sur la rive continentale, quelques parcs affichent quelques arguments propres à faire frétiller le plus pointilleux des amateurs de grand huit. L'arrivée sur le Vieux Continent du groupe américain Six Flags n'y est pas pour rien. Pour vous en convaincre, voici une petite visite des six coasters de Six Flags Belgium, dans l'ordre croissant (et forcément subjectif) de nos préférences. Attachez vos ceintures, c'est parti pour six tours !

TORNADO

TORNADO Débutons par ce bon vieux Tornado. D'ailleurs, pour ce coaster dû à Vekoma, c'est là que le bât blesse : il est peut-être bon, mais il est avant tout vieux. Il est certain qu'en 1979, année de sa mise en service (!), nous l'aurions bien plus apprécié. Mais les quelque 730 mètres de son parcours ne surprendront pas les amateurs, malgré son corkscrew (un enchaînement de deux inversions vrillées) et sa première descente d'une vingtaine de mètres. Le tracé pourrait permettre une plus grande vitesse, mais les nombreux coups de frein ne permettent pas au Tornado de dépasser les 65 km/h.

LOUP-GAROU

LOUP-GAROU Encore une réalisation Vekoma, beaucoup plus récente celle-là (2001), ce qui en fait la vedette du parc et le champion en terme de file d'attente ! Soyons honnêtes : le Loup-Garrou est beaucoup plus excitant que ce que peut laisser présager l'avant-dernière place qu'il occupe dans notre classement officieux. Ce 5e rang un peu injuste, il le doit à la qualité des autres coasters du parc. Mais il s'explique aussi par l'inévitable concurrence du Wild Wild West, son frère jumeau (dû à Roller Coaster Corporation of America) d'un autre parc Six Flags, Warner Bros. Movie World Allemagne. L'un et l'autre sont en bois, ont un parcours dépassant légèrement le kilomètre, une hauteur d'environ 30 mètres et une vitesse de 80 km/h. Pour Loup-Garou comme pour Wild Wild West, mêmes architectures impressionnantes et mêmes vibrations peu rassurantes lors du parcours : en gros, les caractéristiques d'un wooden coaster. Mais c'est sur l'originalité du tracé que Loup-Garou est distancé par son alter ego germanique.

CALAMITY MINE

CALAMITY MINE Calamity Mine est moins excitant que Loup-Garou et même que Tornado. De plus, ce train de la mine n'est pas d'une folle originalité : on ne compte plus, en effet, les parcs dotés de ces fameux "mine trains". Alors pourquoi cette 4e place ? Parce qu'on peut très bien accéder au très bon niveau tout en restant classique. Et, en termes de thématisation et de tracé, le Calamity Mine est très réussi : beau décor, bosses, descentes, virages et vitesse modestes, comparés à d'autres grand huit, mais s'enchaînant rapidement, rendant l'attraction particulièrement ludique. Ajoutons que s'il n'est pas aisé de faire frémir les aficionados de coasters, il est peut-être encore plus difficile de satisfaire toute la famille ou presque. C'est ce que réussi à faire Calamity Mine en un tour de mine.

VAMPIRE

VAMPIRE Dû encore à Vekoma, Vampire est un coaster dit "inverted", c'est à dire dont le rail est au-dessus de nos têtes, laisant pendre nos jambes dans le vide. D'une facture classique mais réussie, les 661,5 mètres de tracé nous gratifient d'une belle descente d'une trentaine de mètres et de cinq inversions : ça va vite (près de 90 km/h en vitesse de pointe), ça bouge beaucoup (en plus des inversions, les virages sont nombreux), en bref on y rit beaucoup. Une réserve, cependant, qui pourrait s'appliquer à tous les "inverted-coaters" : seules les deux personnes du premier wagonnet voient le parcours, peuvent anticiper les trajectoires et, par là même, apprécier pleinement le tour. Pour les autres, les 2 minutes de parcours se résument à un voyage chaotique voire renversant, mais dont on sort un peu frustré tant est grand le sentiment de ne pas "avoir tout compris".

TURBINE

TURBINE 2e de notre classement, Turbine, dû à Schwartzkopf, est un "shuttle coaster" : le train y suit un parcours dans un sens, puis le même parcours dans l'autre sens... à reculons, donc ! Le tracé de ce shuttle est de 220 mètres, on parcourt donc 440 mètres. C'est simplissime : une ligne droite nous mène à 85 km/h jusqu'au sommet d'un axe de 70° par rapport au sol, à 42 mètres de hauteur... puis la même chose en sens inverse, en marche arrière, jusqu'à un axe identique au premier, à l'autre extrémité. La poussée au départ est incroyable. De plus, au milieu de ces deux longues montées (et descentes, d'ailleurs), il y a un beau looping. Or, en 1999, la partie centrale du manège, comprenant la boucle, a été couverte pour cause de nuisances sonores. Idée géniale : en plus de réduire le bruit, le bâtiment rend le looping invisible à qui prend place dans le Turbine ; les sensations n'en sont que plus fortes.

COBRA

COBRA Last but not least, les palmes infoparks.com du "Meilleur Coaster Six Flags Belgium" vont à Cobra. Un autre produit Vekoma, mis en service en 2001, comme Loup-Garou, mais beaucoup moins accessible que le wooden coaster. Car Cobra, un autre shuttle, engendre des sensations que seuls les amateurs d'adrénaline prendront plaisir à goûter. Lorsqu'à la gare de départ de Cobra on investit le train unique de la bête, on pense naturellement attaquer l'impressionnant parcours de front. Or on part en arrière, on monte, on monte, on monte... Jusqu'à se stabiliser à une hauteur de 38 mètres. Et là, on sait qu'on va descendre, ce qui n'est pas fait pour nous rassurer : on descend effectivement, à près de 80km/h, on repasse par la gare de départ (sans arrêt) et on enchaîne une série de vrilles et loopings des plus impressionnantes. Après quoi, on remonte à 38 mètres, le long d'une rampe symétrique à la première. Arrivé en haut, on la dévale, mais à reculons cette fois-ci ! Et c'est aussi à reculons qu'on emprunte de nouveau les boucles décrites plus haut. Un moment éprouvant. Tant pour le cœur que les zygomatiques.
Vous pouvez détacher vos ceintures.


Découvrir SIX FLAGS BELGIUM

Le 26/07/2002


Retour
Copyright © 1998-2018 Infoparks.com Tous droits réservés.