Infoparks.com sur FacebookInfoparks.com sur Twitter
Infoparks App sur iTunes
Focus

DISNEYLAND RESORT PARIS
FRANCE, ILE DE FRANCE

MISSION "NOUVEAUTÉS"

Deux années d'une fréquentation qui stagne et de pertes qui s'accumulent, il fallait que Disney réagisse. Et ce qu'il y a de bien avec le géant américain, c'est qu'il ne fait pas les choses à moitié : 240 millions d'euros, dont une participation à hauteur de 10% du prince saoudien Al Walid, deuxième actionnaire du groupe, c'est la somme engagée pour une série d'investissements s'étalant jusqu'en 2008.
Concrètement, ce sont une nouveauté d'envergure chaque printemps, durant les trois prochaines années, qui attendent les visiteurs des deux parcs Disney de Marne-la-Vallée (Disneyland et Walt Disney Studios).
Passage en revue, sur le mode du compte à rebours.
2008 sera donc l'aboutissement de cette opération de charme aux chiffres vertigineux. Cette année-là, les Walt Disney Studios accueilleront la Tour de la Terreur. Créé dans le parc floridien en 1994, repris l'an passé en Californie, cet inquiétant hôtel de treize étages, frappé par un éclair, a tout pour devenir la future attraction emblématique des Studios. Installée dans Production Courtyard, la Tour accueillera ses visiteurs pour les plonger dans un univers inquiétant, un ascenseur quelque peu défectueux assurant la desserve...
Ce sont encore les Studios qui se verront enrichis durant l'année 2007. Toon Studios, qui prendra place entre les Tapis Volants et L'Art de l'Animation, devrait ravir les plus jeunes : on pourra accéder aux coulisses des tournages des classiques Disney. Les personnages seront présents et on pourra même participer avec eux à quelques scènes d'anthologie des longs-métrages Disney.
2006, Disneyland à l'honneur avec Buzz Lightyaer's Laser Blast. On peut s'attendre à ce que le nom de l'attraction connaisse une version française, d'ici à l'année prochaine ; en attendant les anglophones auront compris que la chose sera thématisée autour de Buzz L'Eclair, l'un des héros de Toy Story, et qu'il s'agira en gros de "dégommer" des trucs. Plus précisément, les visiteurs embarqueront à bord de petits véhicules, suivant un parcours ferré et pivotant à 360 degrés. Les passagers devront tirer sur des cibles à l'aide de lasers, chacun des tirs réussis étant comptabilisé sur le tableau de bord du véhicule. Déjà présent dans les parcs floridien et japonais, Buzz Lightyaer's Laser Blast fait partie d'un type d'attractions de plus en plus répandu, particulièrement ludique.

2005, DEUXIÈME MISSION

Le compte à rebours s'achève donc sur la nouveauté 2005, qui concerne, là encore, Disneyland. Et l'événement est de taille puisqu'il concerne l'une des attractions phare du parc : Space Mountain est mort, vive Space Mountain : Mission 2 ! Il s'agit donc de la 2ème génération du célèbre roller-coaster, inauguré en 1994. Culminant à 62 mètres de hauteur, Mission 2 trimbalera ses visiteurs sur un rail de 1 km de longueur, et les gratifiera de trois inversions : un looping, une vrille, et un fer à cheval, le compte y est... Evidemment, les spécialistes savent que la marque de fabrique de Space Mountain est le système de lancement qui propulse le train au départ à l'aide d'une catapulte électrique, similaire à celles utilisées sur les porte-avions. Son angle de lancement est de 32 degrés, et la longueur du canon est de 33 mètres. L'autre point fort du ride, c'est le soin apporté à la thématisation. Pour rendre crédible ces deux minutes de voyage intersidéral, au milieu des comètes, supernova, astéroïdes et autres nébuleuses, un système audio est installé sur le véhicule. Son originalité tient au fait qu'il est parfaitement synchronisé avec le parcours. Pour le dire simplement, en reprenant les termes du dossier de presse : le train connaît sa position sur le parcours et choisit les segments de musique appropriés pour créer l'effet souhaité. Petite précision technique : avec la vitesse, la structure en fibre de verre du train accumule de l'électricité statique. Plutôt embêtant, notamment en termes de risques de dysfonctionnement affectant le système audio perfectionné dont on vient de parler. La solution est aussi simple que le problème est compliqué : on évacue l'électricité statique du train vers le rail, à l'aide d'une petite bande en caoutchouc, semblable à celles utilisées sur notre bonne vieille voiture. C'est à partir du 9 avril qu'on pourra remplir cette fameuse Mission 2.


Nos offres de billetterie pour DISNEYLAND RESORT PARIS

Découvrir DISNEYLAND PARK
Découvrir WALT DISNEY STUDIOS

Le 28/03/2005


Retour
Copyright © 1998-2018 Infoparks.com Tous droits réservés.