Infoparks.com sur FacebookInfoparks.com sur Twitter
Infoparks App sur iTunes
Historique des Parcs

Précédent - 4/5 - Suivant

Début du XXe siècle
Le grand retour des Tivolis et la révolution technique

Le succès fou de ces nouvelles attractions spectaculaires rendues possibles grâce à l'électricité, fit germer l'idée de construire à Paris et dans l'Europe entière de nouveaux parcs.
Le plus ancien : le Blackpooll Pleasure Beach (1896); en 1904, le Luna Park de Berlin, un des plus spectaculaires.
Le Luna Park, en 1909 qui marqua à Paris le grand retour des parcs d'attractions permanents et dura près de 30 ans. L'entrée était à 1 franc avec une attraction gratuite, sauf le vendredi qui était le jour de la clientèle mondaine et où l'entrée était plus chère. Il était ouvert de 13 heures à minuit.
Ses principales attractions étaient le water chute, les montagnes russes avec un parcours d'environ 2000 mètres, la "roue diabolique" ou katcheli dont les wagonnets s'agitaient en tout sens lors de la rotation et le "moulin de la rivière mystérieuse", une sorte de train fantôme sur l'eau. On y découvrit aussi le Scenic Railway, une montagne russe de 1945 mètres de long.
Sur le même modèle, en 1912, fut créé Magic City, une sorte de Vauxhall moderne qui dura jusqu'en 1926.
A cette même époque, les carrousels troquèrent les chevaux de bois pour des véhicules plus modernes : bicyclettes, wagons de métro, automobiles, motos, puis avions à l'étage. Rapidement, cependant, reviendront au goût du jour les manèges d'animaux, caricaturaux ou humanisés, mais aussi des manèges de vaisselles et de salle de bain (baignoires, bidets, pots de chambre), cochons, navires, objets volants... De plus en plus, on soignera l'aspect esthétique. Les manèges seront somptueusement décorés, sculptés et amplement illuminés, grâce à l'électricité.

Précédent - 4/5 - Suivant
Copyright © 2000-2016 Infoparks.com Tous droits réservés.