Infoparks.com sur FacebookInfoparks.com sur Twitter
Infoparks App sur iTunes
Info et News

LA CITADELLE DE BESANCON
FRANCE

TÉJAS, LE LION... EST PARTI !

Téjas, le Lion d’Asie de la Citadelle de Besançon, est parti en direction du Zoo de Cologne en Allemagne

Prévu depuis octobre 2015, le transfert du lion d’Asie mâle de la Citadelle de Besançon vers le Zoo de Cologne en Allemagne a pu être réalisé ce 1er mars, toutes les conditions nécessaires étant désormais réunies. Afin de continuer à participer au programme de sauvegarde de son espèce en danger, Téjas poursuit son chemin après avoir assuré la pérennité du Lion d’Asie à la Citadelle, où il laisse une progéniture de quatre jeunes.

Né au Zoo de Chester (Royaume-Uni) en 2008, Téjas était arrivé à la Citadelle il y a 8 ans à l’âge de 4 mois et ½. Il avait été élevé à la main par l’équipe de soigneurs de Chester après abandon par sa mère. Arrivé à Besançon sans avoir fréquenté d’autres lions, il a alors dû s’adapter à son espèce et se sociabiliser auprès de nos deux femelles de l’époque (Shiva et sa mère Lady). Ces dernières lui ont permis d’acquérir peu à peu la confiance et l’assurance nécessaires au développement d’un comportement naturel.

Nés de Téjas et Shiva, quatre jeunes lions d’Asie sont actuellement présentés à la Citadelle. Le Muséum de Besançon fait ainsi partie des quelques établissements dans le monde à préserver cette espèce rare, classée en danger sur la liste rouge de l’Union Internationale pour la Conservation de la Nature (UICN).

Alors qu’à la Citadelle Téjas avait dû être séparé de sa progéniture, son accueil par le zoo de Cologne va lui permettre de trouver la compagnie de nouvelles femelles, avec lesquelles il pourrait se reproduire et continuer à assurer la pérennité de son espèce.

Espèce menacée, le Lion d’Asie bénéficie d’un programme européen d’élevage (EEP). Créés pour la sauvegarde des espèces animales en danger, ces programmes consistent à déléguer la gestion de toute la population ex-situ (en établissements zoologiques) d’une espèce donnée à un coordinateur européen aidé d’un comité scientifique. Assurant le maintien d’une diversité génétique suffisante au sein de groupes d’animaux ex-situ, un EEP veille à la reproduction des animaux génétiquement importants en priorité, ce qui est le cas pour Téjas. Les recommandations de reproduction et de transferts se font en fonction des naissances, des décès et de la place disponible pour pouvoir accueillir les animaux, et doivent être suivies scrupuleusement par chaque établissement.



Découvrir LA CITADELLE DE BESANCON

02/03/2016


Retour
Copyright © 2000-2016 Infoparks.com Tous droits réservés.