Infoparks.com sur FacebookInfoparks.com sur Twitter
Infoparks App sur iTunes
Les Projets

SPYLAND
FRANCE, PROVENCE-ALPES-COTE D'AZUR

SPYLAND JAMES BOND À DEUX PAS DE LA CANEBIÈRE

Nom de code : Projet "Spyland"
Mission : ouverture d'un parc à thème consacré à l'espionnage.
Vivement juin 2005 ! Non qu'on soit particulièrement pressé de prendre 2 années de plus, simplement qu'à cette date, ouvrira un parc à thème des plus intrigants : le Spyland. Pour les non-anglophones : le monde des espions. Remarquons que ce choix de l'anglais comme nom de baptême du parc est révélateur de l'ambition internationale des promoteurs du projet. Il faut dire qu'outre l'attrait de son thème, la situation du parc (à une vingtaine de minutes de l'aéroport de Marignane, au pied du Lubéron) peut lui faire espérer des visiteurs d'une bonne partie de la planète.

UN MUSÉE ET UN PARC

SPYLAND De James Bond à Mata Hari, de Casanova au Chevalier d'Éon, la contribution des agents secrets est si grande, tant à façonner l'Histoire, qu'à nourrir les imaginations, qu'on en serait presque à s'étonner que nul promoteur n'ait encore porté un projet de parc les concernant, avant Spyland. Au départ, l'idée était d'ouvrir un musée interactif, riche d'une exposition qu'on nous annonce "continue mais évolutive". Puis rapidement l'idée est venue d'accompagner le musée d'un parc d'attraction.
Au musée la partie la plus didactique et, on s'en doute, à la partie "parc" du complexe, le divertissement. Animations, spectacles et manèges en tout genre feront vivre le parc sans jamais se départir de sa thématique d'origine ; ainsi, à titre d'exemple, ce splash baptisé Le Doge, dans une Venise aux canaux particulièrement houleux où, peut-être Casanova nous épie.

L'AMBITION ET SES MOYENS

SPYLAND L'ambition des porteurs du projet est d'accomplir d'incessants aller et retours entre la réalité du renseignement et la fiction d'un imaginaire que les espions ont amplement peuplé. C'est ambitieux mais les moyens sont là : en plus de sa partie ludique, propre à tout parc de loisirs, Spyland sera doté d'un centre d'information ouvert à la recherche scientifique ; les concepteurs se sont dotés d'un comité d'éthique (pour cause de thématique sensible à haute teneur en raison d'État ; un effort particulier sur le respect de l'environnement, à la mesure de la beauté de la région d'accueil de Spyland : parc enserré dans une (fausse) ferme provençale fortifiée, traitement des eaux, nettoyage pointilleux, etc.
Question budget d'investissement, là aussi des moyens à faire pâlir Goldfinger : 124 millions d'euros sur 8 ans, avec un objectif assez modeste en première année d'exploitation : 250.000 visiteurs, puis 900.000, au bout de quatre ans.
Pas la peine d'assurer votre ordinateur, même si vous avez mis plus de 10 secondes à lire cet article, il ne s'auto-détruira pas.

Le 28/02/2003


Retour
Copyright © 2000-2017 Infoparks.com Tous droits réservés.