Infoparks.com sur FacebookInfoparks.com sur Twitter
Infoparks App sur iTunes
Focus

WARNER BROS. MOVIE WORLD & DISNEY STUDIOS
EUROPE

LE CINEMA EN TOILE DE FOND LE CINEMA EN TOILE DE FOND

L'actualité 2002 des parcs de loisirs européens aura été marquée par la naissance de deux mastodontes : Warner Bros. Movie World Espagne, appartenant au groupe Six Flags, et Disney Studios (voir les articles concernant ces deux parcs). Dans un cas comme dans l'autre, c'est le cinéma qui est sur le devant de la scène.
Autre point commun, pour chacune de ces deux firmes, il s'agit de leur 2e parc consacré au cinéma, après Disney-MGM Studios Theme Park, en Floride, et Warner Bros. Movie World Allemagne.
Les convergences s'arrêtent là, car dans leur façon de dédier un parc au Septième Art, Disney et Six Flags empruntent des voies très dissemblables. Petite visite comparative...

LE CŒUR ET L'HABILLAGE

LE CINEMA EN TOILE DE FOND Même si les lignes qui suivent tendront à modérer ce point de vue, un constat général s'impose : Disney Studios est un parc à thème cinématographique, tandis que les parcs Warner sont des parcs d'attractions ayant pour thème le cinéma.
Autrement dit, le cinéma est le cœur des Disney Studios, alors qu'il n'est que l'habillage chez Warner.
Dans un cas comme dans l'autre, décors, restaurants et boutiques sont consacrés au cinéma. Dans un cas comme dans l'autre, chacune des zones et des attractions revêt une identité faisant référence au cinéma.
Ce qui diffère, c'est la nature même de ces attractions. Chez Disney, Art of Disney Animation mène le spectateur au cœur du cinéma d'animation, poussant même le zèle jusqu'à y intégrer une partie pédagogique importante (notre photo). Idem pour Television Production Tour (car c'est plus largement l'image qui est le thème des Disney Studios), Studio Tram Tour, qui engage une machinerie habituellement utilisée sur les plateaux, ou Armageddon qui, certes, ne révèle pas, mais fait vivre une partie des effets spéciaux utilisés dans le film du même nom.
Chez Warner, on a bien le Wild Wild West, le Superman "espagnol", le Lethal Weapon Pursuit et l'Eraser "allemands"... Mais le cinéma n'est ici utilisé que sur le mode allusif : il s'agit simplement de grand huit, de qualité, c'est indéniable, mais tels qu'on pourrait les trouver dans n'importe quel parc.

MODÉRONS NOS PROPOS

LE CINEMA EN TOILE DE FOND Oui, modérons nos propos, car au-delà du constat général établi plus haut, les choses sont plus mitigées. D'une part parce que sur ses neuf attractions, Disney en compte deux qui ne sont que très indirectement liées au cinéma : Les Tapis Volants font allusion au film Aladdin mais ne sont qu'un carrousel ; quant au Rock'n'roller Coaster Aerosmith, on cherche encore à quel film il se rattache.
D'autre part parce qu'une grande partie des spectacles de Warner a bel et bien pour thème le cinéma, qu'il s'agisse de films (Batman dans Ridley's Revenge, les Looney Tunes dans Marvin le Martien) ou de spectacles live (comme L'Arme Fatale et Police Academy (notre photo), shows de cascades, comparables dans leur approche au Moteurs... Action ! des Disney Studios).
En outre le Warner espagnol semble plus axé "cinéma" que le parc allemand. Il faut dire que dans ce 2e cas, le parc était préexistant à sa thématisation "ciné" ; on est donc davantage en présence de l'adaptation d'une thématique sur une structure existante. Pourtant, disons-le en passant, Warner Bros. Movie World Allemagne possède un petit musée du cinéma tout à fait passionnant.
Entre les Disney Studios entièrement (ou presque) voués au Septième Art, et les deux parcs Warner, dont la thématisation est plus superficielle, une différence majeure existe : qu'il s'agisse de Disney-MGM en Floride ou des Disney Studios, ces parcs "cinéma" font partie d'un complexe de loisirs comprenant en son sein un parc d'attractions en bonne et due forme. Les parcs Warner eux, doivent au contraire satisfaire à toutes les attentes que l'on a d'un parc d'attractions. En d'autres termes, on peut imaginer que sans Disneyland Paris dans son environnement immédiat, les Disney Studios ne se seraient pas contentés d'un seul roller coaster.

Le 01/08/2002


Retour
Copyright © 1998-2018 Infoparks.com Tous droits réservés.